L'anacarde du Burkina

L’Anacarde du Burkina

Novembre 2017
Les variétés et la transformation


La pomme de cajou à un goût aigre, doux, étape ressemblant à celui de la pomme. Elle est consommée fraîche ou séchée. Les pommes de cajou ne fournissent pas des fruits de table particulièrement bons, mais sont utilisée pour faire des conserves de jus de fruits, du vin, du vinaigre, des confitures, et des boissons alcoolisées. La peau de noix de cajou contient 15 à 30% d’huile.

 

La noix est oléagineuse (près de 50 % de lipide) également riche en sucre et protides (15 à 20 %) ainsi qu’en vitamine ²C². L’amande est consommée sous forme grillée ; elle possède un goût très agréable. Elle est largement utilisée dans les industries alimentaires (biscuiterie, confiserie, pâtisserie, chocolaterie, etc.). Elle est aussi utilisée dans les desserts, en apéritif puis dans la cosmétologie. Pressée, la noix fournie de la matière grasse.

 

 

Les avantages comparatifs

 

·         L’histoire : L’anacarde du Burkina Faso est parmi les premiers produits exportés du Burkina Faso. Les premières plantations d’anacardiers ont été réalisées dans les années 1960.

·         Organisation de la filière en interprofession en cours de finalisation.

·         Plus de 10 millions de pieds d’anacardier recensés en 2010.

 

 

Les statistiques production et exportation

 

·         L’anacarde est le cinquième produit d’exportation du Burkina Faso après l’or, le coton,  le sésame et le bétail/viande.

·         En 2015, les recettes d’exportations de l’anacarde sont estimées à  environ 90 millions de USD.

·         10% de transformation sur place et le reste exporté à l’état brut vers l’Inde et le Vietnam, qui sont aujourd’hui les champions du monde de la transformation. Le produit fini se retrouve ensuite sur la table des Américains (50% de la consommation mondiale) et des Européens (environ 25%).

·         Production annuelle variant entre 25 000 et 40 000 tonnes par an.

·         Des rendements estimés entre 300 à 400 kg/ha ;

·         Plus de 3 000  emplois créés par les unités de transformation, notamment des femmes rurales.

·         Environ 23 000 tonnes de noix brutes exportées en 2015.

·         Plus de 3 000 tonnes d’amandes blanches exportées en 2015.

·         La valeur des exportations qui augmente de 139% entre 2014-2015.

 

 

Contactez-nous

 

Agence pour la Promotion des Exportations du Burkina (APEX-Burkina)

 

01 BP 389 Ouagadougou 01 Burkina Faso

Avenue de l’UEMOA

Téléphone : +22625311300

Télécopie : +22625311469

Messagerie : [email protected]

 

www.apexb.bf